Hacking Health Camp : le plus grand hackathon santé d’Europe…

Photo_Ophelie_Volfart (35)Du 17 au 20 mars, à Strasbourg, aura lieu la troisième édition de Hacking Health Camp, le plus grand hackathon santé d’Europe. Nous avons rencontré Sébastien Letélié, coordinateur de l’événement depuis sa première édition en France. Retour sur un phénomène qui conjugue l’innovation en santé en mode collaboratif.

Pouvez-vous nous parler de la genèse de Hacking Health Camp ?

J’ai décidé d’organiser le premier Hacking Health Camp en France après avoir constaté que les solutions existantes étaient la plupart du temps archaïques et pas adaptées aux pratiques médicales, à l’hôpital notamment.. Cela venait en grande partie du manque de collaboration directe entre les différents acteurs impliqués dans le processus. Le but de Hacking Health Camp est donc de rendre possible les échanges entre professionnels de santé, patients, entrepreneurs, développeurs, designers… afin qu’ils puissent penser ensemble le futur de la santé et passer à l’action.

Nous souhaitions ainsi briser les barrières établies pour favoriser l’innovation en santé, en adoptant un format qui aujourd’hui fonctionne dans le monde entier (le Canada, les Etats Unis, le Brésil, l’Australie, et beaucoup de villes européennes organisent elles aussi leur évènement Hacking Health, le Canada demeurant le quartier général du mouvement Hacking Health (http://hackinghealth.ca). J’ai donc initié le premier Hacking Health Camp en 2014, avant de renouveler l’expérience en 2015, où nous sommes passés de 200 à 600 participants, faisant du HHC de Strasbourg le plus grand hackathon d’Europe. Cette année, pour la 3ème édition, nous attendons 800 personnes !

En quoi consiste Hacking Health Camp ?

Hacking Health Camp est un hackathon particulier : il dure 4 jours, entièrement destinés à dessiner le futur de la santé. Le premier jour sera consacré aux conférences où des personnalités (professionnels de santé, entrepreneurs, décideurs, philosophes…) partageront leur visions du futur en santé. Une deuxième journée sera dédiée à la formation : des enseignements sur les aspects médicaux, légaux, techniques, et design seront dispensés afin de balayer un champ de connaissance très large.

Les deux jours suivants seront consacrés au hackathon où tous les participants pourront présenter leur projet en « pitchant » : le but est alors de convaincre les autres participants de rejoindre un projet pour travailler dessus le temps du weekend. Afin que le projet soit retenu, le porteur du projet doit réunir une équipe pluridisciplinaire de 5 ou 6 personnes minimum. L’année dernière, 54 projets avaient été présentés à la veille du hackathon, 27 avaient été finalement retenus. Un site web permet d’ores et déjà de présenter son projet et de commencer à constituer son équipe en amont de l’événement (toutes les informations sont disponibles ici : http://hackinghealth.ca/fr/event/hacking-health-camp-hackathon-fr/). À l’issu du weekend, alors que plusieurs coachs seront intervenus pour aider les équipes et les accompagner dans le développement de leur projet, ils seront invités à présenter leur travail.

Qu’est-ce qui attend le/les gagnant(s) du HHC ?

Pour les équipes choisies par les jurys, des prix – qui sont en réalité des outils pour permettre aux équipes d’aller plus loin – sont décernés, allant du financement (total ou partiel) dans des accélérateurs ou incubateurs du monde entier (au Canada, à Stuttgart, à Toulouse, à Paris ou à Amsterdam) ou encore des prix sponsors qui permettent l’accompagnement du projet par des grands groupes.

Le but de HHC n’est pas de constituer des startups prêtes à fonctionner le lendemain de l’événement. C’est avant tout un moment de partage qui permet aux porteurs de projet de passer à l’action, de confronter leurs idées avec une communauté d’acteurs impliqués dans l’innovation en santé et de croiser les compétences.

Les années précédentes, le Hacking Health Camp a récompensé des projets comme Physio&Connect, une application et des objets connectés pour aider à la rééducation aujourd’hui spécialisés dans une application de rééducation du périnée, i-Nside, un dispositif médical pour la chirurgie ORL, MedPics, une application de partage d’images médicales ou encore LigoMed, une application de dossier médical mobile d’urgence.

Pour tous ces projets, HHC est une étape charnière.

HHC2016-twitter-banniere

Share Button
Ce billet a été publié le 23 février 2016, dans Interviews et taggué , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>