Interview : Face au cancer, l’union 2.0 fait la force

LaureGuéroult Accolas

Entretien avec Laure Guéroult-Accolas, présidente de « Mon réseau Cancer du sein »

Laure Guéroult-Accolas est la fondatrice de « Mon Réseau®cancer du sein », un réseau social qui s’adresse aux personnes touchées par le cancer du sein et leur entourage, quel que soit le moment ou le lieu de vie.

 

  1. Pourquoi avez-vous créé le réseau social ?

L’idée du réseau social « Mon réseau Cancer du sein », créé en juillet 2014, est de mettre à disposition des femmes atteintes d’un cancer du sein et de leurs proches toutes les informations qui pourraient leur être utiles. Lors de nos consultations, on nous délivre des messages auxquels nous ne sommes pas toujours réceptives parce que nous sommes préoccupées, que l’on pense à autre chose, que ce n’est pas le bon moment… Grâce à « Mon réseau Cancer du sein », les utilisateurs peuvent retrouver toutes les informations, les actualités qui peuvent les aider dans leur vie quotidienne, au moment où elles le souhaitent.

 

  1. Comment s’organise le site ?

L’ambiance est assez proche de celle d’un groupe de parole, ouvert aux femmes atteintes du cancer du sein (à différents stades, pendant et après leur traitement) et à leurs proches afin de trouver du réconfort, de l’information et de pouvoir échanger sur leurs ressentis, leurs expériences. Nous souhaitons favoriser de liens réels, au-delà du virtuel. Pour rejoindre le réseau, les utilisateurs doivent néanmoins s’inscrire et choisir un pseudo, une manière de protéger leur vie privée.

 

  1. Comment les médecins ont-ils accueilli ce réseau ?

Nous avons présenté le réseau à plusieurs médecins, notamment dans des centres hospitaliers ou lors de congrès. Nous souhaitons proposer un espace complémentaire à la consultation, qui ne concurrence en rien la relation médecins-patients, au contraire : une patiente avec une meilleure connaissance de sa maladie aura des questions plus précises. Le temps passé avec les professionnels de santé n’en sera que valorisé.

 

  1. Quel bilan faites-vous deux ans après le lancement du réseau ?

Des gens de toute la France, de petites villes et villages, se sont inscrits sur le site. Cela prouve que nous répondons à un vrai besoin de personnes qui se sortent ainsi de l’isolement. C’est un vrai encouragement ! Nous comptons près de 2 000 utilisateurs sur le site internet et nous lançons cet été l’application, afin d’être toujours plus proche des besoins des personnes, au quotidien.

Share Button
This entry was posted in E-santé et m-santé, Interviews, le 26 octobre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>