LEO Pharma investit 60 millions d’euros en e-santé pour améliorer…

leo innovation labLe laboratoire Leo Pharma a  annoncé début mars la création du LEO Innovation Lab, une structure créée à l’attention des startups et acteurs de la e-santé pour améliorer la vie des personnes touchées par le psoriasis. Doté de 60 millions d’euros, ce programme bénéficie d’une indépendance totale vis-à-vis de l’entreprise et s’articule autour de 4 bureaux : Paris, Londres, Toronto et Copenhague.

Le psoriasis : plus de 3 millions de personnes touchées en France

De fait, si les traitements médicamenteux existent et progressent pour accompagner les 3 millions de personnes touchées par le Psoriasis en France, pour LEO Pharma, il était nécessaire d’aller plus loin et de proposer aux personnes atteintes de psoriasis des solutions qui prennent en compte leurs difficultés au quotidien, et qui soient, autant que possible, taillées sur mesure.

“Le LEO Innovation Lab fait partie des réponses que nous apportons face à cet enjeu” précise Guillaume Clément, Président de LEO Pharma en France, avant d’ajouter “cette nouvelle structure est hors cadre de l’entreprise afin d’avoir la même agilité que les startups avec lesquelles nous voulons collaborer. Une entreprise comme la nôtre doit s’adapter pour laisser libre cours à l’innovation en e-santé. De plus, cette nouvelle entité – une quasi startup hors les murs – s’inscrit dans la ligne de notre stratégie orientée patients”.

100 jours, 60 millions d’euros pour innover en santé

Chaque équipe du LEO Innovation Lab dans le monde fait appel aux startups et à l’écosystème de l’innovation pour inventer et développer en 100 jours une ou des solutions digitales destinées à améliorer la vie des patients que ce soit des applications mobiles, des objets connectés, des plateformes internet…

Pour remporter le soutien financier, pas de règles pré-définies : les solutions pourront aborder le quotidien des personnes souffrant de psoriasis sous plusieurs angles, que ce soit la nutrition, le support psychologique, l’impact social, les relations avec les professionnels de santé, vie familiale…

Un moyen de mettre les technologies comme la réalité virtuelle, l’impression 3D, l’intelligence artificielle, au service des patients.

 

Share Button
Ce billet a été publié le 15 mars 2016, dans La veille santé connectée et taggué , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>