Withings et la SNCF font marcher les Français

Gare trainL’activité physique régulière est un moyen efficace pour se maintenir en bonne santé et prévenir les maladies chroniques à l’image des maladies cardiovasculaires. C’est ce constat qui a poussé la SNCF et Withings à organiser un challenge afin d’encourager les franciliens à adopter des modes de déplacement doux et bons pour la santé.

Lancé à l’occasion de la journée de la mobilité, en septembre 2015, le challenge a duré un peu plus de deux mois et a mobilisé 7000 participants.

Constats : 1 million de km parcouru, 275 millions de calories brûlées et 117 tonnes de CO2 économisés et surtout des Franciliens motivés par le challenge pour marcher davantage, et bien au-delà du challenge…

Mieux se connaître grâce aux objets connectés

Au cœur de l’étude : la volonté de sensibiliser les Franciliens aux bienfaits de l’activité physique en les encourageant à participer à un défi où les objets connectés avaient la tâche de compter les points. Innovante par sa méthode de recueil d’informations, le challenge reposait en effet sur les données sur les pas effectués récoltées grâce aux objets connectés, aux smartphones mais aussi des données plus classiques recueillies via un questionnaire.

Preuve que les objets connectés ont un vrai avenir dans la réalisation d’enquête à grande échelle et la compréhension de nos comportements.

Une prise de conscience pour changer ses pratiques

Car on a trop fait de présenter l’intérêt des trackers d’activité à l’aune d’une activité sportive spécifique. Loin de se cantonner à la course à pied, au cyclisme, ou même à la natation, le challenge récompensait toutes les activités physiques du Francilien, que ce soit la marche pour aller chercher les enfants à l’école, le fait de sortir plus tôt du métro pour marcher un peu plus ou d’opter pour le vélo pour se rendre à la gare plutôt que d’utiliser sa voiture.

Via ce challenge, c’est le recours aux mobilités douces (définies comme les modes de déplacement qui ont uniquement recours à l’énergie humaine, tels que la marche à pied et le vélo) qui était récompensé, salutaire pour le capital santé de tous les participants.

Les transports en commun offrent plus d’occasion de marcher

L’usage des transports en commun ne fait pas de ses usagers des inactifs, au contraire. S’ils brûlent moins de calories que les franciliens qui se rendent au travail à pied ou à vélo, ils font en moyenne 1 000 pas de plus par jour que les automobilistes, 1 200 lorsqu’ils privilégient les escaliers plutôt que les escalators.

Toutefois usagers des transports en commun ou automobilistes : aucun de ces franciliens n’atteint le seuil symbolique des 10 000 pas quotidiens recommandés par de nombreuses institutions.

Le programme « Porte à Porte » développé par la SNCF pour promouvoir la marche pied aura donc un rôle crucial à jouer dans les années à venir…

Share Button
Ce billet a été publié le 7 mars 2016, dans Non classé et taggué , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>